GREEN LIFESTYLE

♻ LA CUP LUNEALE

Cela fait un petit moment maintenant que l’on entend parler de la cup, une nouvelle forme de protection hygiénique. Vous avez d’ailleurs dû voir un tas de vidéos et d’articles qui en parlent.

La cup, c’est un petit réceptacle en silicone que l’on place dans le vagin afin de recueillir nos règles. Pour cela il suffit de plier la cup -je la plie personnellement en C-, de la placer dans le vagin puis de la relâcher pour un effet ventouse. La cup est bien installée lorsqu’elle ne vous gêne pas et que vous n’avez pas de fuites -pas de panique au début c’est normal d’avoir des fuites le temps de s’y habituer !-. Toutes les 4 à 8 heures –selon votre flux- il faut la retirer pour la vider et la nettoyer avant de la remettre en place. Pour l’enlever c’est simple, on pince le bas de la cup pour annuler l’effet ventouse et on la retire. Evidemment avant et après chaque manipulation de la cup on se nettoie correctement les mains pour éviter de faire entrer des bactéries comme le SCT. Je vous invite à lire cet article pour en savoir plus !

Contrairement aux tampons ou aux serviettes hygiénique, on achète une cup environ tous les 10 ans. Donc même si à l’achat c’est plus cher qu’un paquet de tampons ou serviettes, on finit tout de même à économiser pas mal d’argent au fil des années. Autre chose, la cup se jetant donc seulement tous les 10 ans, cela produit beaucoup moins de déchets. Economie d’argent et réduction de déchets, que demander de plus ?

Il y a un tas de marques de cup différentes. Les prix allant de 10-15€ à 30€ .

Alors, laquelle choisir ?

J’ai personnellement commencé avec une cup de la marque Meluna. J’avais pu choisir sa couleur et au bout du réceptacle il y avait une tige pour pouvoir retirer sa cup plus facilement. Je l’avais payé environ 15€ et j’étais super satisfaite de mon achat. J’allais économiser un max d’argent et je n’allais plus être irritée. Les tampons m’irritant beaucoup c’était une des raisons principales du pourquoi je voulais passer à la cup !

Puis le site Nappilla, dont je vous avais déjà parlé dans cet article, m’a proposé de m’envoyer la cup Luneale pour la tester. Cette cup a une forme particulière comparée aux autres que je connaissais déjà et elle est fabriquée en France. J’avais donc très hâte de l’essayer ! Dès la première utilisation j’ai été étonnée à quel point elle était facile à mettre en place. Cela faisait pourtant 2 ans que j’utilisais la Meluna et que j’avais chopé le coup de main pour installer la cup, mais avec la Luneale j’ai trouvé que c’était encore plus simple que d’habitude. Idem pour la retirer. Etant donné qu’elle n’a pas de tige je n’étais pas tentée de tirer dessus, comme je le faisais avec la Meluna, et risquer une descente d’organes. Sa forme ergonomique permet de pincer facilement la cup pour annuler l’effet ventouse et la retirer. Avec la Meluna, comme je viens de le dire, j’étais trop tentée de tirer sur la tige pour aller vite et j’avais parfois besoin d’utiliser mes muscles pour pousser afin que la cup descende. C’était loin d’être horrible et impossible à faire mais disons que la Luneale est plus confortable sur ce point là.

Comme vous le voyez aux photos, la Luneale est translucide. Peut être que comme moi, vous vous dîtes au premier abord “berk ça va être dégueulasse au bout d’un moment, avec une cup colorée au moins ça se voit moins !”. Et je pense que c’est vrai. Mais il y a une raison à cela, une très bonne raison même. La marque Luneale a décidé de ne pas colorer ses cups car l’ajout d’un nouveau composant pourrait provoquer des allergies et c’est bien ce que l’on veut éviter !

Autre point super intéressant à prendre en compte lorsque l’on choisit sa cup : la composition de celle-ci. La plupart des cups sont composées de silicone médical et ont donc une meilleure composition que les tampons, qui eux ont une compo pas top -voir ce documentaire-, mais il y a différents types de silicones médical. La Meluna par exemple est composée de silicone dit TPE ou élastomère thermoplastique. C’est un matériau utilisé dans le cadre médical et on pourrait donc se dire que c’est parfait pour la cup. Cependant, sa tenue en température est limitée. C’est un peu bof quand on sait qu’il faut stériliser sa cup à la fin de chaque règles avec de l’eau bouillante. La Luneale est elle aussi composée de silicone médical, le silicone platine. Ce silicone, contrairement à son cousin, résiste bien mieux à la chaleur et donc aux nombreuses stérilisations à l’eau bouillante. Etant donné qu’il est de meilleure qualité, cela se répercute sur le prix de la cup –24,90€ pour la Luneale contrairement à 14,90€ pour la Meluna-. Cela peut paraître beaucoup à payer en une seule fois mais rappelez-vous, une cup se change tous les 10 ans environ, donc sur l’année cela ne coûte quasiment rien comparé au budget tampons ou serviettes.

Ce long article pour vous dire que la cup c’est bien, même archi bien. Personnellement ça m’a changé ma “relation” avec mes règles. Ce n’est plus un supplice de les avoir comme avant où il fallait chaque fois que je pense à acheter des tampons, à en avoir assez etc. Et sur la durée c’est économique et ça réduit considérablement les déchets. Mais, il faut bien choisir sa cup. A la limite si vous voulez être sûr de supporter la cup –car pas tout le monde apprécie cette protection hygiénique- achetez en une dans les premiers prix pour essayer. Faites juste attention lors de votre achat à la taille de la cup. Il y a trois tailles selon votre flux et aussi si vous avez déjà accouché par voie basse ou non -vous pouvez retrouver un guide des tailles en haut de cette page-. Et si cela vous convient, je vous conseille alors GRANDEMENT la Luneale. Comme dit plus haut sa forme ergonomique permet une utilisation simple de celle-ci, elle est composée de silicone platine supportant bien la chaleur et, elle est fabriquée en France. Elle a tout bon pour moi ! J’allais oublier, elle est également vendu –comme toutes les cups- avec un joli pochon pour la ranger dedans 🙂

·

·

Vous utilisez quoi comme protection hygiénique ?

.

·

You Might Also Like

Leave a Reply